Le renforcement du management dans les RH publiques

Avec l’annonce du « nouveau management de la gestion RH de l’Etat » et les premiers effets des schémas de mutualisation dans les collectivités territoriales, un mouvement propice à une meilleure gestion prévisionnelle de la question RH se dessine dans la fonction publique.

La nouvelle gestion des ressources humaines de la fonction publique est en marche.

Le chantier de rénovation des ressources humaines annoncé en novembre dernier est maintenant entré dans sa première phase avec la fixation en début d’année d’un calendrier et d’une méthode de travail afin de construire la stratégie pluriannuelle de modernisation des politiques de ressources humaines voulue par le gouvernement.

Un renouvellement qui se co-construit avec la DGAFP et les ministères

La modernisation de l’organisation de l’Etat doit s’accompagner d’une gestion des ressources humaines de la fonction publique pour qu’elle puisse continuer à répondre aux attentes des citoyens et des fonctionnaires.
Lancée en mars, la démarche est ambitieuse et vise à « renouveler en profondeur » la gestion des ressources humaines actuelles de l’Etat, en s’appuyant notamment sur un renforcement de son pilotage. C’est la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique (DGAFP) qui va endosser le rôle de la direction des ressources humaines de l’Etat. Chargée de la définition et de la conduite de la stratégie de la politique interministérielle des ressources humaines, ses pouvoirs sont renforcés. A ce titre, la gestion des emplois et de la masse salariale lui reviennent, ainsi que l’harmonisation des pratiques RH. Pour plus d’efficacité, cette direction pilote va coconstruire cette démarche avec les ministères dont l’exécutif veut professionnaliser les pratiques. Elle sera également plus proche de la direction du Budget afin d’intervenir au plus tôt dans les discussions budgétaires. La DGAFP devrait prendre le titre de « DRH de l’Etat ».
Au sein des collectivités, la fonction RH peine encore à intégrer sa pleine dimension stratégique : seules un quart d’entre déclarent accorder un positionnement stratégique à leur DRH (principalement celles représentant plus de 50 000 habitants), selon le dernier Baromètre RH des collectivités locales Randstad (2015).

Dans les territoires, la question RH évolue sous l’effet des mutualisations

Charles-Eric Lemaignen, président de l’Assemblée des communautés de France (AdCF), a commenté en décembre 2015 la publication d’une étude réalisée en commun avec le CNFPT et la Fédération nationale des centres de gestion. Elle fait apparaître que sous l’effet des mutualisations, une forte amélioration qualitative de la gestion RH est envisageable. Pour cela, un facteur clé identifié est l’accompagnement managérial. A la fois au sens propre, pour encadrer, mais aussi pour accompagner les changements induits par les nouvelles organisations. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEEC), rôle des élus, opportunités pour les agents de se spécialiser, le champ des possibles est vaste et supposera un dialogue social innovant pour faire face à ces nouveaux défis.

 

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018

Vidéo

Le télétravail, levier de transformation managériale

Vidéo

Matinale RH Randstad sur la Politique RH, l'innovation managériale et la GPEEC

Vidéo

Les innovations Randstad.Tech