Illuminations de fin d’année : une mission très technique pour égayer les fêtes

C’est une tradition dans toutes les villes de France : se parer de lumières pour célébrer les fêtes de fin d’année.

Certaines communes y ajoutent de grands décors, d’immenses sapins de Noël. La pose de ces ornements, qui passe souvent inaperçue, est longue et délicate. Elle nécessite des habilitations et une grande technicité de la part des personnels mobilisés.

Les guirlandes et autres lumières décoratives devant être accrochées à plusieurs mètres de hauteur, la chute est un risque avéré. La mission est donc délicate, même pour les agents les plus expérimentés. Le moyen d’intervention qui s’impose est donc la nacelle élévatrice. Mais seuls les agents disposant d’une qualification de type CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité), d’un certificat d’aptitude médicale et d’une autorisation de conduite peuvent l’utiliser.

 

Les agents, qui opèrent généralement en binôme, doivent aussi disposer d’une habilitation électrique. Pour limiter les risques, la vérification préalable de la conformité et du parfait état des matériels électriques utilisés est nécessaire au moment de leur déstockage.

La chute d’objets constitue un autre point de vigilance. Sa prévention passe à la fois par des protections individuelles, en particulier le port du casque, mais aussi par la prise de mesures pour assurer la sécurité du public.

Enfin, parce que ces interventions s’effectuent généralement sur des voies ouvertes à la circulation et dans ces conditions climatiques parfois difficiles du fait de la saison, une bonne signalisation est indispensable : sur site, comme niveau des véhicules techniques. Les agents doivent également être dotés de vêtements à haute visibilité.

Malgré toute l’expérience des personnels, il est recommandé aux collectivités de préparer minutieusement les interventions en amont (repérage des lieux, détermination de la date et de la durée de la mission, évaluation des besoins en personnel, en matériel et des risques…).

L’embellissement réussi de la ville passe par la sécurité des agents !

 

Le focus de l’expert RH

La pose et dépose des illuminations des fêtes de fin d’année implique des travaux en hauteur qui appellent des mesures de sécurité importantes. Seuls des agents disposant d’un certificat d’aptitude médicale et ayant reçu une formation adéquate de type CACES pourront faire usage d’une nacelle élévatrice et détenir une autorisation de conduite délivrée par l’autorité territoriale.
Au-delà et malgré les apports d’une mécanisation croissante, toutes les opérations de levage et manutentions en hauteur constituent des facteurs de risques de troubles musculo-squelettiques. Une sensibilisation et un suivi continu des agents sont donc indispensables.

Christophe Nattier
Responsable du Pôle Public
Île-de-France de Randstad

Toutes les fonctions et intitulés dans ce document se déclinent au féminin comme au masculin.

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018

Vidéo

Le télétravail, levier de transformation managériale

Vidéo

Matinale RH Randstad sur la Politique RH, l'innovation managériale et la GPEEC

Vidéo

Les innovations Randstad.Tech