interview de Jean-Baptiste Clerc, DGS de Cornebarrieu (31)

Jean-Baptiste Clerc, directeur général des services de Cornebarrieu (Haute-Garonne, près de 7 000 habitants, 160 agents) et président de l’union régionale Midi-Pyrénées du SNDGCT

Jean-Baptiste Clerc

Pourquoi avez-vous choisi de recourir à l’intérim ?

Nous voulions nous ouvrir à de nouvelles solutions RH, explorer le panel des possibles. Le déclic a été l’analyse du coût consolidé des fréquents remplacements d’agents d’entretien : entre le temps passé par le service RH à rechercher des candidats et celui passé par les services techniques à les former, l’intérim s’est révélé une solution avantageuse.

Avez-vous d’autres besoins que des remplacements ponctuels ?

Oui, Randstad nous aide à trouver du personnel sur des métiers en tension, comme auxiliaire de puériculture en crèche. Nous nous servons aussi de l’intérim comme d’une aide au recrutement pérenne sur des postes plus qualifiés, tels que technicien informatique : on commence par une mission d’intérim de 4 mois, que l’on utilise comme une période d’essai en vue d’une éventuelle intégration de plus long terme.

Comment se passe la relation avec Randstad ?

Elle se passe très facilement. Il faut être vigilant au respect des seuils des marchés publics mais c’est notre quotidien. Randstad est à l’écoute et nous travaillons ensemble. À chaque fois, mon interlocuteur a su trouver une réponse à nos besoins en mobilisant le service approprié au sein du groupe.

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018

Vidéo

Le télétravail, levier de transformation managériale

Vidéo

Matinale RH Randstad sur la Politique RH, l'innovation managériale et la GPEEC

Vidéo

Les innovations Randstad.Tech