recrutement : des difficultés sensibles

31% des collectivités rencontrent « souvent » ou « toujours » des
difficultés pour recruter.Les grandes villes y sont plus exposées que les petites communes.

Les trois principaux freins au recrutement sont le manque de candidatures (59 %), des profils de candidats non adaptés (57 %) et la rémunération (49 %).

Les petites communes se heurtent surtout aux inadéquations de profils (62 %), les
villes moyennes et EPCI au manque de candidatures (respectivement 69 % et 72%) et les grandes villes à la rémunération (68 %).

Attentives aux coûts des remplacements comme aux tensions du marché du travail, les collectivités intègrent de plus en plus le travail temporaire comme levier de gestion fine des effectifs : sur les deux dernières années, 26 % ont utilisé cette solution.

C’est l’intercommunalité qui y recourt le plus (37 %) suivie par les grandes par les grandes villes (34 %).

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018