Maîtrise de la masse salariale : transformer, accompagner, motiver !

Article précédent

Dans son rapport publié fin septembre, la Cour des comptes se félicite que la baisse de la dotation globale de fonctionnement, sur la période 2013-2017, ait porté « un coup d’arrêt » à la progression de la dépense locale. Malgré une moindre maîtrise des dépenses en 2017, la situation financière des collectivités locales s’améliore. Les sages de la rue Cambon pointent toutefois une situation toujours fragile, avec « une capacité d’autofinancement encore loin du niveau de 2011 ».

Comme en écho, le 9e baromètre RH des collectivités locales confirme que la maîtrise de la masse salariale reste la priorité absolue des collectivités.

Mais, après plusieurs années d’efforts, les marges de manœuvretr sur les effectifs se réduisent : « Les collectivités ont su s’adapter techniquement dans un environnement difficile mêlant fusions, réorganisations,compression de personnel et baisse des dotations, analyse Aline Crépin, directrice du pôle public de Randstad. Pour aller plus loin, il faut maintenant remotiver les agents et valoriser le sens du service public. Cela suppose que l’encadrement de proximité et la fonction RH passent d’une posture d’expert à une posture de manager, capable d’accompagner les équipes, de les projeter dans l’avenir. »

3 points-clés du baromètre

  • 47 % des collectivités prévoient une stagnation des effectifs en 2018
  • 57 % peinent à compenser la réduction des emplois aidés
  • 61 % voient dans l’allègement de certains services un nouveau vecteur de maîtrise budgétaire

Pour obtenir votre exemplaire, cliquez ici.

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018