Interview de Philippe Dominique, Directeur Général des Services de la ville de Cognac.

Philippe Dominique, Directeur Général des Services de la ville de Cognac (Charente, 18 700 habitants)

Vous avez eu recours à l’assessment avec Randstad lors d’un récent recrutement : pour quelle raison ?

C’était un recrutement à fort enjeu : à la suite d’un départ, nous recherchions notre responsable du budget, rattaché au directeur financier qui n’avait à l’époque que huit mois d’ancienneté. À l’issue des entretiens, nous étions convaincus de la compétence technique d’une candidate mais un doute subsistait sur une dimension importante du poste : le rôle de pilotage et d’encadrement d’équipe. En tant que responsable du service comptable dans une commune de 4000 habitants, cette candidate n’avait en effet pas d’expérience de management. Nous avons donc fait appel à Randstad pour évaluer ce type de compétences à travers un dispositif de mise en situation virtuelle. L’agglomération du Grand Cognac y avait déjà eu recours et en avait été satisfaite.

Quels bénéfices avez-vous constatés ?

Cela nous a permis de prolonger les échanges d’une manière différente, de les compléter et les enrichir. J’ai notamment apprécié l’accompagnement de la directrice d’agence Randstad, qui a bien exposé les enjeux à la candidate et nous a livré son analyse à l’issue de la mise en situation. En un mot, l’intérêt majeur est de sécuriser le recrutement au bénéfice des deux parties : le recruteur et le candidat.

Recommanderiez-vous la même démarche à vos pairs ?

Tout à fait ! C’est une démarche pertinente et utile pour départager des candidats ou confirmer qu’une personne sera en capacité de s’intégrer dans un environnement de travail différent de ce qu’elle a connu.

Mots clés associés

Partagez cet article

Centre de ressources

Baromètre

Baromètre RH des collectivités locales 2018